Quand la muse est déshabillée

Muse déshabillée

Toile de Robert Duval

Quand la muse est déshabillée,
Le poète est-il indiscret ?
Car, s’il l’a lui-même effeuillée,
Il fait bien de se tenir prêt.

Pour deux partageant une chaise,
Il est requis, l’appui des mains ;
Le corps doit se sentir à l’aise,
Il y faut des réglages fins.

Puis, bien des choses sont permises
Quand on a quitté la chemise.