Quand l’été ressemble à l’automne

hope-ken-day

Toile de Ken Day

Quand l’été ressemble à l’automne
Et qu’il fait sombre au fond des bois,
Que ton espoir ne t’abandonne,
Ni ta bonne humeur, ni ta foi ;
Cette vie n’est pas une course,
Mais la quête de quelques sources
Que tu découvres tous les jours.
Sois donc sans crainte, et cherche encore,
Sache que reviendra l’aurore,
Le temps du rire et des amours.

Même dans les jours de tristesse,
Je reste roi de mes douleurs ;
Même n’ayant plus ma jeunesse,
J’ai conservé le don des pleurs.
Je fais mon chemin vers la tombe,
Et sur le peuple des colombes
Je pose un regard fraternel.
De quelques rimes je m’éclaire
Que j’inscris dans ce sanctuaire,
Même s’il n’est pas éternel.