J’ai pris, dans la bataille,

erotic

Peinture chinoise

J’ai pris, dans la bataille, un coup sur le tarin.
Après ça, je combats avec un moins grand zèle…
J’aimerais mieux aller séduire une pucelle
Si mon chef me laissait m’éloigner du terrain.

En étant charcutier comme était mon parrain,
Tous les jours j’aurais pu parler à des donzelles.
J’aurais goûté la chair des plus blanches oiselles
Dans l’arrière-boutique où l’air est plus serein.

A la fin, profitant d’une amoureuse ivresse,
J’aurais osé entrer, à force de caresses,
En tel lieu que nommer je sais, mais ne le dois.

En agissant ainsi, aurais-je été poète?
Si aux vers réguliers tel plaisir se reflète,
Paillardise en poème est comptée à bon droit.

Coupure de presse