La sagesse du jardinier

Chelsea Gardener painting

Toile de Enzie Shahmiri

Le prince qui venait de son humble planète,
Qu’il fut désemparé en voyant, par milliers,
Des roses lui parler sur un ton familier !
« J’ai déjà bien du mal avec une fleurette,

Face à ce nombre-là je cours à la défaite ! »
Mais il fut détrompé par un vieux jardinier
Qui sagement taillait les buissons printaniers :
« Une rose isolée a su te tenir tête,

Car elle est tout pour toi, définitivement.
Chaque rose est pour moi un petit élément
Qui dans le vaste Tout, n’est rien d’indispensable.

L’individu qui sent l’intérêt général
En subit la contrainte et l’ascendant moral,
Comme au souffle du vent se livre un grain de sable ».