T’en souvient-il?

schiele egon l'étreinte

Toile de Egon Schiele

T’en souvient-il, c’était le temps des foins coupés ;
Toi et moi, vers le soir, nous écartant du groupe,
Avons avancé vers l’horizon découpé
Des vertes plantations alors mises en coupe,
J’entends les battements de nos coeurs aux abois
Quand nous sommes entrés aux profondeurs des bois.

Loin de nos compagnons, loin de la vaine troupe,
Nous nous sommes étreints sur le sol détrempé.
On entendait au loin le son du bois qu’on coupe ;
Le sol était jonché de tas de bois coupé.