Poète, qui t’a dit que j’étais si fragile ?

William-Adolphe_Bouguereau_(1825-1905)_-_The_Shepherdess_(1889)

Toile de William Adolph Bouguereau

Poète, qui t’a dit que j’étais si fragile ?
Tu penses que mes doigts sont faits de fine argile ?
Avoir peur d’une vache, avoue que c’est ringard.
Et devrais-je, aussi bien, lui montrer des égards ?
« Madame la génisse, offrez votre mamelle
À votre humble servante, innocente pucelle… »
Je veux bien avoir peur du taureau, du bélier
Ou du bouc, ou de toi, l’habile parolier.