J’étais dans la torpeur profonde

Hésiode

Toile de Gustave Moreau

J’étais dans la torpeur profonde
Comme une tortue en hiver
Et tes paroles vagabondes
Ont nourri ma prose et mes vers

Notre relation flamboyante
A réchauffé nos deux esprits
Et jamais muse plus charmante
Sur ce terrain ne m’entreprit

J’irai sur les vertes collines
J’entendrai les oiseaux des airs
Ton souvenir tendre illumine
Dorénavant mon univers

Je retrouverai le silence
Même seul je serai content
Rien que pour la ressouvenance
D’un de tes rires éclatants

* * * * *