Piaf-Tonnerre et les nuages

Riding a cloud

Création de Mutablend

Piaf-Tonnerre alla voir le marchand de nuages
Pour en emprunter un d’ici le lendemain,
Grand comme trois maisons ou guère davantage,
De quoi y recevoir quelques frères humains

Choisis parmi les fous, les rêveurs, les volages,
De ceux à qui l’argent coule au travers des mains.
Il en a recruté de tous lieux, de tous âges,
Qu’il avait rencontrés au hasard des chemins.

Le marchand bienveillant lui montre le système
Pour amener au sol les beaux nuages blêmes.
Il dit à Piaf-Tonnerre : « Allons, prenez-en soin,

Ne les tachez pas trop, ne froissez pas leur ailes. »
Piaf-Tonnerre, au milieu des ces murs de dentelles,
N’entend plus le marchand, dont il est déjà loin.