Venir au monde

trinadtsat

Illustration de Cochonfucius

Tu veux savoir comment un sonnet vient au monde,
Mais je n’ose répondre à ta curiosité ;
L’antre peut décevoir, une fois visité,
Ainsi que la cuisine, en recettes féconde.

Or, si tu insistais pour que je te réponde,
Je dirais : « Ça commence, en toute humilité,
Par la capture en soi d’un grain de vérité,
D’un éclair au miroir ou d’un reflet dans l’onde.

Examiner alors comment sera la chute,
Dernier vers sur lequel plus d’un rédacteur bute,
Mais on est rassuré, une fois qu’on la tient.

Et les derniers détails ne sont que babillage
Pour donner à cette oeuvre un semblant d’habillage ;
Voilà, j’ai terminé, ce sonnet est le tien » .

Advertisement