Remerciement à Du Bellay

joachim-du-bellay

Enluminure

Du Bellay, dont le chant nous montre un art de vivre,
Combien, pour mes sonnets, redevable te suis !
Et te le dire à toi, certes, je ne le puis ;
Mais à tous ceux qui font louange de tes livres.

Que de plaisir j’éprouve à t’apprendre et te suivre !
Ce m’est breuvage issu d’un rafraîchissant puits.
Je consomme ton oeuvre, oubliant mes ennuis,
Du sombre quotidien tes couleurs me délivrent.

Devenu rimailleur en ma vieille saison,
Pour cultiver ce don, je reste en ma maison,
Car les explorations ne me font plus envie.

Ce temps qui est le tien, il m’est moins étranger
Que le siècle présent, que je ne puis changer.
Merci pour ta visite en l’hiver de ma vie !