Encore un hommage à Robert le Diable

banksy13

Toile de Banksy

Ma pensée suit son fil ainsi qu’une rivière ;
Parfois une cascade accélère ce jet
Et parfois un visage y trouve son reflet,
S’il vient près de son bord la jolie lavandière.

Cette rivière tourne à sa propre manière,
Emportant les cailloux qui la berge jonchaient
Lorsqu’une crue lui fait découvrir la forêt
Où souffle tout l’été une brise légère.

Je suis claire et limpide, habillée de mon eau,
Ma surface brillante est une fine peau
Que les quatre saisons fidèlement épousent.

Il va vers l’océan, mon cours déjà pesant,
Je le sens au lointain, obscurément présent,
Avec la vague immense en guise de pelouse.