Bal des monstres

Woman

Toile de Alfred Kubin

La nuit, dans la nature, en face d’une grille,
Un malheureux s’agite, il voudrait la franchir.
Mais les barreaux d’acier ne peuvent pas fléchir,
L’homme est au désespoir sous la lune qui brille.

Alors survient un fou, déguisé en gorille,
Qui dit: Viens par ici, nous allons t’affranchir,
Tu vas te travestir, danser, te rafraîchir,
Et passer du bon temps ainsi qu’un joyeux drille.

Or, bien longtemps après, revoyant ces images,
L’homme comprend que c’est par le pouvoir d’un mage
Qu’il a reçu, de nuit, un avertissement.

Ce monde peut sembler une salle des fêtes,
Où danse l’insensé qui se déguise en bête :
Mais combien dangereux, ce divertissement !