L’amour et rien d’autre

The_Kiss_1907-08

Toile de Gustav Klimt

Un apéro dans un décor champêtre
Au jardin qui ne subit nul hiver,
En écoutant des chants d’oiseaux divers
Sous le soleil en train de disparaître ;

Au coin du feu, les paroles d’un maître
Narrant la vie, ses bonheurs, ses revers,
Prenant souvent la forme d’un beau vers
Dont la sagesse aussitôt me pénètre ;

Ces deux plaisirs, qui sont de bon aloi,
Ne valent pas le chaleureux émoi
Que je ressens en ta douce présence.

Seul, notre amour peut agrandir mon coeur,
Sur toute chose il se montre vainqueur :
Heureux le jour où il a pris naissance.