Que vienne cet automne

ppfeb09-Mariepierre

Toile de Marie Pierre

Que vienne cet automne, et que nos amours mortes
Dans le fond de nos coeurs deviennent souvenirs.
Les jours seront plus courts, et moins forts nos désirs,
Et sur notre chagrin nous fermerons nos portes.

Et l’automne a ses fleurs, mais au fond, peu importe :
Rien n’oblige à les voir, rien n’oblige à sortir,
Ni à voir les oiseaux qui vont bientôt partir
Où le grand vent du Nord vivement les emporte.

Que dans nos deux jardins poussent les mêmes fleurs,
Ou qu’il n’y en ait pas deux de la même couleur,
L’automne très bientôt tuera leur corps qui tremble.

Une fleur aplatie aux pages d’un roman,
Au printemps revivrait ? Je ne vois pas comment.
Pourtant, je sens sa vie dans mon coeur, il me semble.

Advertisements