Le cochon et l’hirondelle

Fragonard_Confession_of_Love

Toile de Fragonard

L’hirondelle appela le cochon au parloir,
Pour qu’il eût l’occasion de déclarer sa flamme.
Le cochon n’osait pas (timide était son âme,
Il n’était pas du genre à se faire valoir).

Enfin, il accepta, dans l’ivresse d’un soir
Où le soleil couchant, dans des lueurs de drame,
Empourprait les abords des bistrots de Paname,
Faisant rougir la bière et saigner les miroirs.

Le cochon s’avança pour prendre la parole,
Et, devant ses amis (beaucoup de gens frivoles),
Fit sa déclaration, qu’il grava sur un mur.

Aux abords de son nid se tenait l’hirondelle.
Une douce émotion faisait frémir ses ailes.
Un silence survint, insondable, et très pur…