les cent sonnets

dandelionsky_2560x1600

Illustration de Laura Diehl

La vie ressemble à ces sonnets que je fignole
Comme produit ses fruits le patient pissenlit.
Aussi peu s’en soucie le passant qui les lit
Que des graines des fleurs au jardin, qui s’envolent.

Le plus souvent, bien sûr, ces textes sont frivoles :
Menus propos badins que la rime embellit,
Rêves incohérents notés au saut du lit,
Souvenir de leçons entendues à l’école.

Mais certains jours je dois dire un mot plus sérieux,
Examiner mon coeur et passer aux aveux ;
A ce genre d’écrit, malhabile est ma plume.

J’aime mieux débloquer, fabuler, plaisanter,
Et mon rire aime mieux que mes larmes chanter,
Puisque l’oeil de l’esprit dans le rire s’allume.

Advertisements