Le printemps

PAINTING WITH POETRY, WITH MY COZY CORNER

Toile de Rashmi Pitre

La poésie fleurit sur les douleurs tranquilles,
Son tissage patient se veut consolateur.
Nous n’irons plus nager au large de notre île,
Nous avons renoncé à franchir l’Equateur.

Ton travail, mon travail, nos jardins, nos deux villes…
Car nous ne sommes pas des oiseaux migrateurs.
Nous sommes à un âge où l’on devient stérile,
Le désir amoindri d’un froid libérateur.

Soyons heureux pourtant car le printemps s’approche.
Quand les choses vont mal, on fait face, on s’accroche,
Une épreuve pour nous n’est rien qu’une leçon.

J’écris à l’encre noire avec un coeur noirci.
Obscur devient ce monde, et mon esprit aussi,
Reviendra le printemps et sa douce chanson.

Advertisements