Hommage au maître Angelus Silesius

FlowerBirds

Peinture traditionnelle chinoise

La rose est sans pourquoi, dit la métaphysique ;
Sa raison pour fleurir est en sa floraison,
Comme une oeuvre, un sonnet, un air, une chanson.
C’est ainsi qu’une vie à soi-même s’explique.

Puis viennent au jardin des fronts académiques
Sur lesquels est inscrit « Principe de raison ».
Ils composent alors des airs de leur façon,
Avec beaucoup de mots et très peu de musique.

Ils creusent la notion de raison suffisante
Et font délibérer leur raison raisonnante
Pour savoir si la rose est quelque chose, ou rien.

La rose cependant meurt au jardin d’automne,
Et sa mort guère plus que sa vie ne l’étonne,
Ni que le regard froid des métaphysiciens.