Le blog de Neige

Neige

Peinture traditionnelle chinoise

Je lis tes mots écrits dans la Chine lointaine,
Racontant tes plaisirs, ton travail, tes ennuis.
Je t’écris dans le jour, tu me lis dans la nuit.
La parution suivante est toujours incertaine.

Ces notes de chevet qui sont là par centaines,
Ce sérieux témoignage où l’humour s’introduit,
Le récit d’une vie, l’émotion qu’il produit,
Dans un français plus clair que l’eau d’une fontaine…

Cette eau ne coule plus, depuis pas mal de jours ;
L’arbre le mieux fleuri ne fleurit pas toujours,
Tu dois passer ton temps à des choses sérieuses.

C’était juste un merci, au nom de tes lecteurs,
Tes compagnons de plume et tes admirateurs :
Jamais ne fut plus belle une contrée neigeuse.

Advertisements