Longues décennies

lao-tzu

Représentation de Lao-Tseu

Est-ce la même voix, est-ce la même peau ?
De mon corps vieillissant, que puis-je encore attendre ?
Même si à fort peu de charme il peut prétendre,
Certains jours, il advient qu’il soit frais et dispos.

Il a bien plus souvent besoin de son repos,
Mais je vois qu’il a tant de plaisir à le prendre…
Ce qui est bon pour lui, comment le lui défendre
(Ou ce qui est mauvais, quand ça vient à propos).

De sa jeunesse, un corps a-t-il des souvenirs ?
Ou des prémonitions, quant à son avenir ?
Le corps se soucie peu de ces choses lointaines.

Il laisse aller le sang et palpiter le coeur,
Ni vaincu désolé, ni triomphant vainqueur,
Les ans ne sait compter que par quelques dizaines.

Advertisements