La visite

97-006147

Estampe de Kitagawa Utamaro

César a dit adieu à la reine égyptienne,
Car il veut respecter son vrai lien conjugal ;
Cléopâtre, lâchant un combat inégal,
Reprend la liberté qui fut toujours la sienne.

César eut ses amours, sa femme avait les siennes ;
La réconciliation leur fit un sort fatal.
A Vercingétorix, cet empereur tribal,
La femme de César dit : « Je ne suis plus tienne ».

Cléopâtre le sut et obtint du gardien
De la prison d’aller lui faire un peu de bien ;
Ainsi, au fier Gaulois, elle montre une épaule…

Rien de plus n’est permis, en ce sombre mitard ;
L’effet de la visite a duré bien plus tard :
Car Vercingétorix en eut longtemps la gaule.

Advertisements