Les débats

caspar_david_friedrich

Toile de Caspar David Friedrich

Belle chose, un débat qui soudain prend son vol.
Les mots s’articulant, les idées prenant vie,
Phrases dont l’abondance a de quoi faire envie,
Rhétorique évoquant les effets de l’alcool.

Poètes sommes­-nous, et non pas des guignols,
Pure est notre pensée, et jamais travestie.
Pas de complicité, aucune antipathie,
Juste à l’endroit qu’il faut, quelques petits bémols.

Les vers ne sont pas faits pour les conciliabules,
Ils vont aux conclusions sans trop de préambules ;
Et quand il faut frapper, ne frappent qu’un seul coup.

Mais sur certains sujets je parviens à me taire.
Sans être réservé ainsi qu’un militaire,
Sur quelques points précis, je n’en dis pas beaucoup.

Advertisements