Abel

cain

Toile de Fernand Cormon

Adam dit à Caïn : « De Dieu tu es l’image. »
Caïn eût mieux aimé qu’il n’y eût pas de Dieu.
Pour ne pas disperser ce divin apanage,
Il a tué son frère, un homme aimable et pieux,

Après ce sacrilège, il ne vécut pas mieux,
Mais il passait ses jours et ses nuits dans la rage.
Quand il eut à subir la vengeance des cieux,
Il jugea qu’envers lui ce n’était qu’un outrage.

Descendants de Caïn, gardons-nous de nous-mêmes,
Des sentiments pervers, des colères extrêmes,
Noircissant notre coeur comme noircit un ciel

Quand l’orage l’emplit d’éclairs et de tonnerre.
Laissons passer l’orage, et soyons débonnaires :
Caïn eût été noble en épargnant Abel.